Récit - Et vous que faisiez-vous le dimanche à 15 ans ?

Mis à jour : avr. 1

Et vous, que faisiez-vous le dimanche à 15 ans ?

Ce que je me rappelle lorsque j'avais 16 ans

Ecrit par Emmanuelle Le Diuzet


16 ans...c'est déjà un peu loin ... quand même! Du haut de mes 38 ans!!!


Ce que je me rappelle c'est que j'étais une jeune assez révoltée; je ne supportais pas l'injustice.J'étais passionnée par le continent africain et surtout par le Mali ou nos parents nous y emmenaient régulièrement.Alors le Dimanche au Mali je passais du temps avec les femmes; j'aimais allé au marché; me balader à Ségou le long du fleuve Niger et prendre les chemins de terre pour rejoindre le village de Nintabougoro; le plus drôle c'est quand, avec ma soeur nous prenions le bus et que des poules se trouvaient juste à nos pieds. Çà c'était drôle!En France, j'étudiais le médico social au lycée et j'avais un petit copain que je fréquentais le week-end. Il s'appelait Marco et était à sport étude à Guingamp en Foot. Il était originaire de Paris et Antillais. A cette époque, je découvrais le rap, ce qui se passe dans les quartiers parisiens; l'habillement...je crois bien que je tentais, moi la campagnarde, de me fondre dans un décor qui ne me ressemblait pas tout à fait...c'était une expérience!Porter des nike air pas lassé avec des jean's large et des pulls à capuche; me tresser et danser le rap.

Danser..j'adorais danser et je ne loupais pas une occasion pour le faire! Et le dimanche c'était mon copain, la danse et la musique que j'écoutais.. mais aussi la préparation de crêpes ou d'aller rendre visite à ma grand-mère en vélo.Et puis bien sûr les dimanche en famille, à manger le poulet-frite, à jouer aux échecs..aussi!


J'aimais mon compagnon Marco; j'étais contente de vivre cette expérience mais j'avais besoin de plus..j'avais besoin d'aller...ailleurs; je pensais toujours à partir, voyager; j'étais une grande rêveuse. A cette époque là j'avais une mobylette; une Peugeot 103 SPX; mon pot d'échappement avait été trafiqué! C'était un ninja!!! Mais que j'adorais la prendre et rejoindre mon copain!Quelle sensation de liberté!J'aimais aussi beaucoup les tresses africaines; je supportais mal mes cheveux frissées et je les voulais raides et longs; très longs!! du coup je me faisais faire des petites tresses africaines noirs que je renouvellais régulièrement; je me rappelle d'une anecdote. Comme nous allions pas au Mali pendant quelques mois mais que j'avais vraiment envie de me tresser, papa a ouvert l'annuaire téléphonique et a regarder ou il y avait un nom de famille africain..et il a trouvé; et il a appelé..et..nous voilà parti à Collinée (après St Brieuc) pour passer la journée entière à me tresser dans un petit immeuble ou vivait une grande famille africaine..j'ai adoré! J'étais comme au Mali ; je retrouvais les odeurs, les sourires, les discussions simples et les bons repas bien cuisinés...

je ne me lasse pas de repenser à ces souvenirs qui on tant marqué la femme que je suis aujourd'hui.

Emmanuelle - 38 ans

0 vue

©2020 par L'image qui Parle. Créé avec Wix.com