Ce qui nous anime

 


Pourquoi, avec qui et comment ?


Il s'agit bien de la réflexion portée par les acteurs de l'association dont la raison d'être est le tissage de liens sociaux, le brassage des habitants d'un territoire, amenés à dire, participer, agir.
Le projet porté par L'image qui Parle n'est pas un projet « descendant », animé par des « acteurs-sachants » au bénéfice d'habitants usagers, mais répond à l'exigence de faire-ensemble, ou co-construire, imaginer, penser, dans le respect des objectifs évoqués ci-dessus.

Elément de contexte
L'association l'image qui Parle est née en septembre 2013 de la volonté dans un territoire donné d'offrir à tous les habitants un lieu de partage leur permettant d'exprimer leurs besoins, leurs souhaits, leurs envies dans un cadre non institutionnel et dans une ambiance conviviale de simplicité, un lieu ou chacun se sente bien.
Ce lieu de 96m2 répond aux besoins des habitants d'un endroit chaleureux qui devient le leur dans le partage des actions menées.


L'image qui Parle ne se résume pas à un seul lieu et va à la rencontre des habitants là où ils sont, à titre d'exemples : collectage de parole, photos in situ (brocante, fêtes diverses...).
Ce double mouvement dedans-dehors permet à chacun de s'insérer dans une trame collective où les attentes s'expriment, se précisent et se multiplient.
Ainsi se créé un espace de vie où les habitants se connaissent et se reconnaissent en s'ouvrant au fil du temps davantage à l'autre permettant aux plus éloignés de créer parfois ces liens qui leur manquent au travers des discussions, des actions, des projets communs.
Sans empiéter jamais sur les structures nombreuses existant dans Paimpol mais bien au contraire en leur étant complémentaires notamment par une collaboration étroite avec le centre social « Le ChatO »

 

Le projet de L’image qui Parle s’est construit autour d’une idée essentielle qui est le souhait que les personnes se rencontrent sur un territoire. et pour cela, la parole est le moyen essentiel.

D’où l’importance du collectage de paroles qui est le fil conducteur de l’association.

Ce travail autour de la parole, est présent en permanence dans la vie de l’association. C’est son identité.

Le collectage permet d’écouter l’autre, de connaître et reconnaître son histoire. La personne est actrice de ce qu’elle raconte et le transmet au collecteur qui se doit de le retranscrire au plus juste. Cette parole est transmise à d’autres par les créations artistiques. C’est un support essentiel à la rencontre, l’échange et c’est l’occasion pour certains d’oser s’exprimer. C’est la conservation d’une mémoire locale.

C’est l’occasion de s’investir dans un projet, d’être reconnu pour ce que nous sommes, de mieux s’intégrer, de proposer, de partager, voire même de se réaliser via une implication active dans le projet.

A partir de ce socle de parole, et de réflexion nous travaillons avec des artistes qui accompagneront par leurs créations (expositions, spectacles, lecture, installations sonores, écriture…), leur regards, leur sensibilité et leur histoire individuelle ce parcours collectif d’échanges et de collectages.

Le reportage photo est tout aussi important, il a la même fonction que le collectage, dans la valorisation des personnes, de leurs lieux de vie, de leurs activités ; prendre le temps de construire une rencontre, trouver la manière la plus sensible, la plus respectueuse d’aborder les personnes photographiées, raconter une vie, une histoire.